Prévention du suicide

Le plan d’action vise à réduire les actes suicidaires lors d’une réaction aiguë à un facteur de stress ou en cas de maladies psychiques telles que la dépression. Il entend fournir un cadre commun d’orientation et de mesures pour les divers acteurs impliqués dans la prévention du suicide au sein du système de santé et d’autres secteurs de la société.

Plan d’action prévention du suicide

Chaque année, environ 1000 personnes se donnent la mort en Suisse. C’est quatre fois plus que les décès dus aux accidents de la route. On estime en outre que quelque 10 000 tentatives de suicide font l’objet d’une prise en charge médicale. Le nombre de cas non recensés est toutefois élevé : beaucoup de tentatives de suicide ne sont pas décelées ou pas annoncées et ne sont donc pas traitées.   

Sur mandat des Chambres fédérales (Motion Ingold 11.3973), le Dialogue Politique nationale de la santé, l’Office fédéral de la santé publique et la CDS ainsi que la fondation Promotion Santé Suisse et nombre d’autres acteurs ont élaboré le plan d’action prévention du suicide.

Le plan d’action comprend dix objectifs et vise à contribuer à réduire les actes suicidaires lors d’une réaction aiguë – et souvent passagère – à un facteur de stress ou en cas de maladies psychiques. Il se concentre sur les suicides non assistés.

Le plan d’action fait partie intégrante du rapport « La prévention du suicide en Suisse. Contexte, mesures à prendre et plan d’action ». Le rapport a été adopté le 16 novembre 2016 par le Conseil fédéral et le 24 novembre 2016 par le Dialogue Politique nationale de la santé.

La consultation menée au printemps 2016 a montré que bien des acteurs de la santé et d’autres secteurs de la société s’engagent d’ores et déjà dans le domaine de la prévention du suicide. C’est dans cette optique que le plan d’action entend fournir un cadre commun d’orientation et de mesures. Pour appliquer 19 mesures clés, l’OFSP met en réseau et coordonne des exemples éprouvés de la pratique et des acteurs expérimentés. La CDS soutient les cantons dans le lancement de programmes de prévention du suicide ou dans l’intégration et le renforcement de la question dans le cadre des activités de prévention déjà existantes (p. ex. programmes d’action cantonaux dans le domaine de la santé psychique).

Liens

Contact