Nouveau coronavirus: Les directrices et directeurs cantonaux de la santé adhèrent à la décision du Conseil fédéral

13 mars 2020

En sa séance de ce jour, le Conseil fédéral a décidé de prendre des mesures supplémentaires pour lutter contre le coronavirus. L’interdiction de manifestations est étendue, l’enseignement scolaire, suspendu et l’entrée en Suisse depuis l’Italie, restreinte. Eu égard à la situation en Suisse et à l’étranger, la Conférence des directrices et directeurs cantonaux de la santé (CDS) adhère à cette démarche.

À partir d’aujourd’hui, les manifestations réunissant en même temps au moins 100 personnes sont interdites dans toute la Suisse. L’interdiction s’applique aussi aux établissements de loisirs tels que les musées et les piscines. Des exceptions ne sont admises que s’il y a intérêt public prépondérant, par exemple pour des manifestations permettant d’exercer des droits politiques. Les cantons estiment qu’il est important que les parlements de la Confédération, des cantons et des communes puissent continuer de remplir leurs tâches principales et de se réunir dans le respect rigoureux des mesures d’hygiène. Les cantons sont désormais dispensés d’évaluer les risques pour des manifestations plus petites. Cela leur permet de concentrer entièrement leurs capacités sur les soins de santé.

Dès lundi sera interdite toute manifestation requérant la présence physique des participants dans les écoles, les Hautes écoles et les établissements de formation. Au niveau de la scolarité obligatoire, les cantons peuvent cependant prévoir des offres d’accueil.  

Heidi Hanselmann, présidente de la CDS, affirme : « La décision prise ce jour par le Conseil fédéral s’inscrit dans l’objectif commun de la Confédération et des cantons. La protection de la population et des personnes particulièrement exposées a la priorité suprême. » Les cantons sont conscients que les nouvelles mesures ajoutent aux répercussions sévères sur les personnes concernées. Le Conseil fédéral a décidé de mettre à disposition une aide immédiate à concurrence de 10 milliards de francs.

Les cantons ont la ferme volonté et sont à même d’assumer la responsabilité pour la coordination des soins et de se soutenir réciproquement dans toute la mesure du possible. Les déclarations prévues dans l’ordonnance, relatives aux soins de santé, facilitent la coordination. La solidarité est de rigueur – entre les cantons aussi bien que dans la collaboration entre la Confédération et les cantons.

 

Renseignements :

Heidi Hanselmann, présidente du Conseil d’État, présidente de la CDS, 058 229 10 64

Silvia Steiner, conseillère d’État, présidente de la CDIP, renseignements à l’occasion de la conférence de presse du 13 mars 2020 au sein du Medienzentrum Walche du Conseil d’État de Zurich (en fin d’après-midi)

Monika Maire-Hefti, conseillère d’État, vice-présidente de la CDIP, 032 889 40 39

Michael Jordi, secrétaire général de la CDS, 031 356 20 20, michael.jordi@gdk-cds.ch